Revues de Presse

Festival Brassens de Vaison-la-Romaine

Édition 2022

Un historique prestigieux

Depuis sa création, de nombreuses pages du festival ont été tournées. Les premières, à l’initiative de Georges Boulard, accueillirent les proches de Georges Brassens. Ces personnages de légende, ses contemporains nés au début des années 1920 : Pierre Onténiente dit « Gibraltar », Émile Miramont dit « Corne d’Auroch », Victor Laville, René Iskin, Pierre Louki… Tous sont allés rejoindre le poète sétois chez les gentils de l’au-delà. Il est vrai que le temps passe et qu’il a fauché à l’aveuglette bon nombre de fidèles festivaliers. Tous, jusqu’au bout de leur existence, avaient en ligne de mire ce joli mois d’avril et n’auraient imaginé louper cette semaine magique vécue dans une bulle de bonheur qui leur permettait d’oublier tous les soucis du quotidien, quels qu’ils soient.

Une programmation équilibrée

 

Pour les fidèles, comme pour les nouveaux festivaliers, chaque année la programmation demande à être actualisée. Dilemme cornélien que de concocter le savant mélange susceptible de satisfaire conjointement jeunes, moins jeunes et anciens. Un impératif demeure – tout en invitant des artistes parmi les meilleurs interprètes des grands de la chanson ayant pignon sur rue – promouvoir de jeunes interprètes, de nouveaux auteurs-compositeurs, petits-fils spirituels de leurs illustres aînés.

De nouveaux artistes

Participent cette année au festival Brassens de Vaison des groupes d’artistes à peine trentenaires tels : « Les Pornographes », « Leïla & the Koalas », « Sirop d’la rue », Catalina Claro, « Sans Vergogne ». Avec eux, un bouquet de magnifiques interprétations des chansons de Georges Brassens illumine le plateau. Les compositions de Pierre-Paul Danzin et des intrépides « Bazar & Bémols », de fantastiques musiciens, s’expriment au profit de très beaux textes originaux.

Des artistes confirmés

La « vieille garde » (au sens noble du terme) n’est pas oubliée : Jacki Feydi rend hommage à Jean-Roger Caussimon, Gérard Michel à Gilbert Bécaud, Tom Torel à Yves Montand, Jean-Pierre Laurant, inoubliable interprète de Mouloudji et de Bernard Dimey, présente son dernier album, tout comme Erwens, autre incontournable du festival.
André Chiron dit et chante Georges Brassens, Sandra le Couteur met son accent acadien au service des auteurs qu’elle défend tout au long de l’année dans cette bulle de France au Nord du continent américain…
Frédéric Fromet, le percutant « chansonnier » de « Par Jupiter » sur France Inter, est, quant à lui, la garantie d’une tornade d’humour avec son « Coeur de moqueur ».

Les soirées copains restent à l’honneur

Trois spectacles se tiennent à l’Espace Culturel. Aux mêmes moments sont données parallèlement trois Soirées Copains au Village-Vacances. Ainsi, les artistes « permanents » du festival y proposent successivement leurs interprétations de Jean Ferrat, Pierre Perret et Jacques Brel. « Au village sans prétention », les animateurs du Village-Vacances Léo Lagrange et leur directeur Julien Bliard, ouvrent le bal, le 8 octobre, avec « Les copains de Brassens » en lever de rideau.

Les copains chantent

Publications propres au Festival

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour consulter les publications presses propres au Festival 2022

Affiches Festival

Dossier de presse

Brochure Programme

Parution Vaucluse Matin

Parution La Gazette Locale

Article La Tribune

Parution La Provence

Article La Tribune Sept 2022

Article La Tribune Sept 2022

Article La Gazette Locale

Article La gazette locale

Article l’écho du mardi

Inscription à notre newsletter

Please wait...

Merci pour votre inscription !

Contactez-nous

Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à nos coordonnées complètes.
N’hésitez pas à nous écrire pour toute demande de renseignements, ou si vous souhaitez adhérer à notre association.


    Région Provence Alpes Côte d'Azur
    Département du Vaucluse
    Ville de Vaison-la-Romaine